Les miraculés du régime Seignalet

Vidéo

Pour une parfaite information, il est intéressant d’apprendre que le Dr Patrick Serog est également membre du conseil d’administration de la Fondation Nestlé en tant qu’expert « scientifique » en nutrition…

https://fondation.nestle.fr/comprendre/patrick-serog-medecin-nutritionniste/

Soigner la sclérose en plaque par son régime ?

Extrait : « Nous le savons, je le sais : bien manger et bouger intelligent nous aide. Mais de là à soigner les symptômes dramatiques de la sclérose en plaque dite « progressive », il y avait un pas que je ne me serais jamais permis de franchir.

Le Dr. Wahls, néanmoins, l’a franchi. A 52 ans, le Dr. Terry Wahls, University of Iowa Carver College of Medicine in Iowa City, Iowa, U.S.A, est diagnostiquée d’une sclérose en plaque intermittente puis après 2 ans, de la sclérose en plaque progressive. Progressivement donc, elle perd l’usage de ses muscles, devient tellement faible qu’elle passe ses journées harnachée dans une chaise roulante aménagée pour lui permettre de rester en position quasi-debout.

Après 2 ans de médicamentation allopathique (médicaments dits « classiques ») et de traitements douloureux, le docteur n’en peut plus. Elle commence à penser que la vérité est ailleurs pour reprendre une expression tirée tout droit de X Files. Elle se met en chasse de tous les travaux publiés ou encore cantonnés au web sur le sujet de la MS (sclérose en plaque). Découvre des blogs, des articles sérieux ou loufoques, apprend à faire le tri du bon et du mauvais. Expérimente sur elle-même plusieurs approches : de la supplémentation au régime paléolithique. Parfois, malgré des efforts considérables, elle est découragée de ne constater aucune amélioration. Parfois, des progrès puis la stagnation. Jusqu’à ce qu’elle découvre comment adapter le régime paléolithique à sa maladie. Je ne vais pas résumer son livre ici mais après des années de tâtonnement, Terry a mis en place une méthode, le Protocole Wahls, qui non seulement l’a soignée (elle peut maintenant faire du vélo, marcher, courir, etc. et n’a plus du tout besoin d’une chaise roulante), mais qui a aussi soigné des centaines de patients qui lui ont fait confiance. »

Article complet sur le site de Valérie Orsoni

Henri Joyeux: « Un cancer sur deux lié à de mauvaises habitudes alimentaires »

Le professeur Henri Joyeux, invité de l’émission Bourdin Direct – © BFMTV
Chirurgien et cancérologue, auteur de Changez d’alimentation, Henri Joyeux était vendredi l’invité de BFMTV et RMC. Ou comment vivre mieux en modifiant nos pratiques alimentaires.

Le cancérologue Henri Joyeux était l’invité de BFMTV et RMC, ce vendredi matin. Le cancérologue, auteur de Changez d’alimentation, a expliqué à quel point l’alimentation est importante pour notre santé.

#Le coup de gueule: la mal bouffe en ligne de mire

« Un cancer sur deux est lié à de mauvaises habitudes alimentaires », assure le professeur à la faculté de médecine de Montpellier. Selon lui l’important est de retrouver l’envie de « manger mieux et meilleur », sans suivre à proprement parler un régime qui se doit d’être limité dans le temps.

Pour apprécier pleinement son alimentation, la mastication et la production de « litres de salive » sont primordiales, souligne-t-il.

Suite de l’article et vidéo ici : http://www.bfmtv.com/societe/henri-joyeux-1-cancer-sur-2-du-a-de-mauvaises-habitudes-alimentairesbr-843643.html